120 minutes avec Mélanie notre future mariée

Lucie MAHE, photographe

Lucie MAHE, photographe

Un samedi matin de septembre, j’ouvre la porte de l’Appart’ à 7h, le jour pointe à peine son bout du nez, il ne fait pas très chaud. Aujourd’hui, Mélanie et Cyril se marient.

Mélanie arrive extrêmement fatiguée, dû au manque de sommeil, des semaines passées à préparer son mariage (6 heures de sommeil en 2 jours). De plus, plusieurs petites choses imprévues se sont additionnées : son  papa n’avait pas le bon horaire, le marié avait les clés de la voiture et le GPS n’avait plus de batterie. Enfin bref, la routine du début de journée.

Malgré tout cela, Mélanie arrive à l’heure prévue. Et elle se sentait bien … elle ne voulait pas être une mariée en retard à son mariage. Son papa l’accompagnait, ce qui lui a permis de ne pas trop stresser. Une fois dans l’appartement, je la rassure, je lui dis qu’aucune mariée n’a été en retard et que maintenant je m’occupe de tout. Elle peut se poser sans gérer tout son entourage proche qui a toujours des questions : Où s’est rangé ? Où je mets ça ? Où sont mes chaussettes ? As-tu pensé aux clés ? … C’est un moment à elle seule, une pause dans une journée marathon qui va à toute allure, c’est le seul moment avec elle-même

Elle découvre sa robe installée qui n’attend plus qu’à être passée. Mélanie aimerait savoir si la robe va plaire à sa fille qui l’avait trouvée bof sur le catalogue, si elle va plaire aussi à sa maman et son papa. Elle se demande encore si elle a fait le bon choix, mais oui bien sûr. Plus le temps de cogiter, il est l’heure de passer le peignoir en lin blanc, pour commencer le maquillage. Mélanie se tracassait pour ses cernes, comment allais-je les cacher ? A mes pinceaux ! Un petit peu de fond de teint, de correcteur et le tour est joué …  plus de cernes, un visage illuminé. J’ajoute des teintes de rose sur ses yeux pour un regard de braise et pour finir, je glosse ses lèvres. La veille, ce sont ses ongles qui ont fait peau neuve. 30 minutes plus tard, assisse devant le miroir, elle me dit : « je suis chouchoutée et écoutée, je suis moi avec un effet de beauté que je n’aurai pas pu faire toute seule ».

Lucie MAHE, photographe

Lucie MAHE, photographe

Mélanie a choisi Lucie MAHE comme photographe pour immortaliser le tout début du plus beau jour de sa vie! Elle n’aime pas se voir en photo mais le professionnalisme et surtout la gentillesse de la photographe l’ont tout de suite mise à l’aise. Lucie dit : « Détendue, le feeling est tout de suite passé ! Clic, clac, entre deux coups de pinceaux et de peigne, une photo ! Que de sourires sur les photos et de bonne humeur ! « .

Lucie MAHE, photographe

Lucie MAHE, photographe

Je range mes pinceaux pour prendre mon GHD styleur. J’entoure les mèches, je les fais virevolter sur ses épaules. Elle ne voulait pas de chignon, elle avait une envie folle de cheveux souples sur le dos avec un diadème, pour un petit air de princesse du jour. Après plusieurs essais, on avait bien défini son désir. Du coup,  aucun stress, tout défile comme prévu.

Lucie MAHE, photographe

Lucie MAHE, photographe

90 minutes ensemble, Mélanie réagit :  » je trouve que c’est parfait, tu as créé une coiffure qui reflète mon tempérament, qui me ressemble. Il est évident qu’elle durera toute la journée et bien plus encore… ». Tous ces moments, dans les moindres détails, ont été photographiés sur le vif, d’où des expressions naturelles et instantanées parfois rigolotes, c’est ce qui fait le charme de ces photos. Lucie : « Grâce à l’ensemble des clichés et à la brillante Sylvia, Mélanie gardera un beau souvenir de ce moment passé à l’Appart des mariées ».

Lucie MAHE, photographe

Lucie MAHE, photographe

Enfin, on y est : le passage de la robe, c’est LE moment tant attendu, se découvrir en Mariée, celle qu’on a essayé de rêver toutes les nuits depuis plusieurs semaines.

À cet instant, Mélanie avait peur de tâcher sa robe en la mettant. Mais il y a une solution, je fais passer la robe par le bas. Ensuite, je mets le jupon, pour donner du volume. J’ajuste un à un les épaisseurs sous la robe, je la boutonne 1, 2, 3, 4….  j’ai arrêté de compter les boutons, il y en avait beaucoup. Une petite particularité à la robe, je n’avais encore jamais vu une robe de mariée avec des poches ! la finition avec le bracelet et sans oublier le bouquet. Une dernière petite chose très importante, je lui donne quelques conseils pour bouger avec sa robe sans trop de difficultés.

Lucie MAHE, photographe

Lucie MAHE, photographe

Attention on retient son souffle, Mélanie va se découvrir devant le miroir … la joie, la satisfaction, le bonheur… Elle se regarde dans tous les sens, elle fait tournoyer sa robe comme  une petite fille. De façon discrète, Lucie photographie ce moment magique. Elle réalise son métier avec passion, elle adore les préparatifs qui resteront un bon souvenir de ce moment passé avec la jolie Mélanie. Petit message de Mélanie : « Je conseille à tout le monde d’immortaliser ces moments ! ». 

Lucie MAHE, photographe

Lucie MAHE, photographe

Je m’éclipse pour une émotion très intense partagée entre Mélanie et son papa. Pas de mots, juste un regard… Il était le premier à la voir. Mélanie : « Je ne pensais pas qu’il serait ému aux larmes… Lucie a su photographier ce moment émouvant en toute discrétion. J’imagine déjà la réaction de mon mari et de celle de ma maman qui est très vite émue ».

Lucie MAHE, photographe

Lucie MAHE, photographe

Maintenant, séquence émotion !! Sa fille arrive dans sa robe du jour, coiffée et maquillée comme une jeune adolescente. Mélanie est soulagée, sa fille l’a trouvée belle. Mélanie émue :  » elle pleurait, je pleurais. Pour nous deux, c’est un jour très important, je me marie avec Cyril qui n’est pas son papa. Arwen est heureuse et cela m’a beaucoup touchée. C’est un super moment partagé à l’Appart’ des mariées avant la cérémonie ».

Lucie MAHE, photographe

Lucie MAHE, photographe

120 minutes se sont écoulées,  il est l’heure d’aller dire « oui » à l’homme de sa vie. Le sentiment de Mélanie à ce moment là : « Ca y est c’est parti, le temps ne va plus m’appartenir et je vais me laisser porter par les événements. Quand je pense que Cyril s’est préparé au village vacances avec beaucoup de personnes autour de lui, il ne pouvait pas être détendu comme je l’ai été. C’est dommage qu’il n’y ait pas un appartement des Mariés ! ».

Lucie MAHE, photographe

Lucie MAHE, photographe

Un très beau soleil pour sa sortie de l’Appart’,  je l’installe dans la voiture de son papa. Et là, c’est moi qui est émue, après plusieurs mois ensemble, il y a un lien spécial qui s’installe entre nous. Sur le trajet, les idées de Mélanie se fixaient sur son futur mari : « Je n’avais pas vu son costume, selon lui il serait simple mais classe. A sa descente de voiture, une surprise totale, il était juste magnifique ! Il n’y a pas de mot pour décrire cette sensation et pourtant nous n’étions pas vraiment seuls …. J’étais heureuse « .

Mélanie, Lucie et Sylvia

Lucie MAHE, photographe

Lucie MAHE, photographe

P.S : message de Mélanie : « Dès que j’ai su que nous allions travailler ensemble avec Sylvia, il a été primordial que l’on se connaisse et surtout qu’elle connaisse mes cheveux. J’ai apprécié pendant un an venir  de me faire coiffer et prendre les merveilleux conseils qu’elle a pu me donner pour embellir mes cheveux. Je pense en toute sincérité que sans cela ma coiffure n’aurait pas été la même. Sylvia aime ce qu’elle fait et cela met en confiance toute mariée qui franchit son seuil de l’Appart’ des Mariées ».

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Les commentaires sont fermés.